• Les mutineries

    B. Les mutineries de 1917

    1) Le patriotisme

    Jusqu'en 1917, les soldats endurent les souffrances de la guerre en silence. Ils se battent pour défendre leur famille et leur pays : ils sont patriotes.

    2) Après plus de deux ans de guerre, le découragement gagne les combattants.

    L'échec de l'offensive Nivelle ou attaque du chemin des dames en avril 1917 (30000 morts en 3 j.) entraîne des mutineries (révoltes de soldats).

    Ci dessus la chanson de Craonne, qui fut chantée par les poilus lors de la bataille du chemin des dames, montre leur découragement et leur ras le bol ! Bien écouter les paroles... Certains soldats ont été fusillés pour avoir chanté cette chanson trop "pessimiste"...

    Les poilus condamnent les profiteurs de l'arrière et l'incompétence de leur chef.

    Pétain, le vainqueur de la bataille de Verdun, devient le nouveau général en chef. Il améliore la vie des soldats et stoppe les offensives (attaques). Les mutineries cessent.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :